Panda en Finlande

Ne cherchez pas dans les livres consacrés aux animaux, vous ne trouverez pas la trace de cette variété particulière. Les seuls pandas qu’on peut rencontrer en Finlande sont au zoo ou dans les boulangeries ! C’est en effet sous cette marque que fut commercialisé un bonbon de chocolat.

Panda en Finlande
Peugeot 404

Ma première rencontre avec les “Panda(s)” remonte à 25 ans. Cela se passe à Göteborg. C’était bien le seul endroit où les collectionneurs finlandais s’aventuraient. Au début de mes expéditions nordiques, un collectionneur finlandais m’avait donné des informations sur la provenance de cette série.

Quelle surprise de trouver en Finlande la reproduction d’une Dauphine, d’une 403 d’une DS19 ou encore d’une 404. J ‘ai fait découvrir à quelques clients ces modèles totalement inconnus chez nous…et plus généralement en dehors de la Finlande !

Un événement a beaucoup contribué à la diffusion de ces jouets. Comme je l’ai déjà raconté avec le blog sur les véhicules aux couleurs Paulig, firme finlandaise, produits par Tekno, j’avais fait la connaissance au magasin d’un journaliste finlandais qui venait de temps en temps dans la capitale pour son travail. Je lui avais demandé d’essayer de me trouver ce type de jouets. Malheureusement, son travail l’amenait plus souvent à Londres qu’à Paris. C’est pourquoi il avait vendu quelques modèles à Michael Rooum qui tenait à Londres un très beau magasin de miniatures, permettant ainsi aux Anglais de découvrir ces jouets. Si chez nous les autos françaises emportaient logiquement l’adhésion des collectionneurs, les très nombreuses reproductions d’autos anglaises comblèrent les amateurs britanniques avides de modèles peu fréquents.

Il n’y avait pas internet à l’époque et l’accès à l’information était moins aisé. Il est toujours difficile de s’intéresser à une firme de jouets lorsque l’on a peu d’informations, et à l’époque, mes amis finlandais étaient bien incapables de me dresser une liste de la production ! Au fil de mes voyages j’ai fait des découvertes, ce qui est un des charmes de la collection. Pas plus tard que ce mois d’avril 2013, j’ai pu ajouter une autre auto dans mes vitrines en même temps que j’apprenais son existence !

Un dernier facteur entre en ligne de compte expliquant le fait que cette firme resta dans l’ombre. Il y a 25 ans, ce type de modèles se négociait à des prix bas, ce qui n’a pas stimulé les Finlandais dans la quête des modèles Panda.

Désormais, la notoriété est arrivée par l’internet et les prix ont bien monté. Comme souvent, lorsque les prix s’envolent, le matériel refait surface.

Panda répertoriés

Modèles Panda avec vitrage clair à l’échelle du 1/50 environ. Voici la description des paires photographiées :

  • Fiat 1300 grise et Alfa Romeo 2600 Bertone orange
  • Peugeot 404 orange et Renault Floride cabriolet grise
  • Jaguar 2,4l bleu violine et Rover 90 rouge orangé
  • Toyota Crown bordeaux et Citroën DS19 bleue
  • Wartburg rouge et Hillman Super Minx bleue
  • Saab 96 grise et Volvo 121 Amazon bleue
  • Triumph Herald 1200 rouge et Rolls Royce Silver Cloud rouge orangé
  • Rambler Classic rouge et Plymouth Valiant grise
  • Opel rekord 1963 orange et BMW 1500 brique

My tailor is rich : camion Guy Dinky – 3

J’ai donc essayé de vous proposer un choix de variantes de couleurs le plus complet possible pour le camion Guy de Dinky Toys, sachant que quelques autres combinaisons existent. Attention toutefois, Dinky Toys avait une certaine rigueur dans ses productions. L’élément de carrosserie équipant le châssis cabine étant visé, certaines combinaisons de couleur apparaissent parfois. La prudence est alors recommandée !

Camion Guy Dinky Toys
chassis bleu marine ou noir

A la fin de la production Meccano avait généralisé le rivetage de ces éléments.

Dernier petit détail. Comme vous pouvez le constater, pour son camion Guy Dinky Toys n’a pas jugé bon de refaire le dessin de sa première boîte pour la version équipée du dosseret. C’est la version avec plateau qui est représentée sur l’étiquette, qui est collée sur le couvercle.

Curieusement, l’étiquette appliquée sur le petit côté représente bien la version avec dosseret. Sur les deux étiquettes , la référence a bien été modifiée. Dinky Toys a bien rajouté la mention “tailboard” indiquant ce fameux dosseret. Sur les boîtages suivants, le dessin sera modifié et notre camion retrouvera son dosseret.

Tube sans fond

Le Citroën HY n’a pas connu le succès international qu’il méritait. Ce manque de reconnaissance est confirmé par le peu d’intérêt des fabricants étrangers qui n‘en n’ont reproduit qu’un nombre réduit.

Citroën HY
coffret Osul

C’est au Portugal que l’on trouve la trace d’une fabrication en plastique, à l’échelle du 1/32 environ. De prime abord, on pourrait facilement croire à l’exploitation d’un moule ayant déjà été utilisé en France. J’y ai pour ma part longtemps cru. Pourtant, c’est bien Osul qui a fabriqué ce HY. Le modèle aura d’ailleurs une assez longue carrière.

Il est facilement reconnaissable car la calandre ne possède pas de chevrons ! Il est envisageable qu’Osul se soit abstenu de demander l’autorisation à Citroën ou même que cette autorisation lui ait été refusée. En effet, un examen minutieux du modèle produit par Minialuxe en France, à l’échelle équivalente de la reproduction offerte par Osul, révèle la mention « avec l’autorisation Citroën ». A cette époque, les constructeurs signaient assez facilement des exclusivités de reproduction. L’échelle de reproduction, mais aussi les matériaux choisis entraient en ligne de compte. On peut donc imaginer que Minialuxe ait bénéficié d’une exclusivité pour reproduire ce véhicule à l’échelle du 1/32 en plastique. Cette hypothèse expliquerait la disparition du modèle produit par Musy.

Le modèle Osul du Citroën HY est plus particulièrement connu dans sa version transport de chevaux. Il se singularise par l’adaptation d’une rampe à l’arrière du véhicule, en place des portes à battant.

L’intérieur a reçu un aménagement avec l’installation d’une cloison centrale. L’étui est imposant et l’inscription qui y figure m’a intrigué. José Andrade, grand collectionneur portugais m’a gentiment traduit cette dernière, qui signifie : « Vu à la télévision ». En effet au milieu des années 70 Osul avait fait une campagne de publicité à la télévision. Il est amusant de constater que sur les flancs de la boîte figure la silhouette d’un Berliet Gak van à chevaux. Osul s’est donc contenté de réadapter le HY qu’il a produit dès le milieu des années 50 en transport de chevaux plutôt que de créer un nouvel ensemble.. J’ai pu ainsi acquérir d’autres reproductions de ce véhicule, bien avant ce coffret, sans savoir qu’il s’agissait d’une version portugaise. Ainsi, il existe une version mécanique très intéressante. Le fabricant a choisi de pratiquer une ouverture sur le flanc gauche afin de pouvoir introduire la clef servant au remontage du moteur. Aucune indication ne figure sous le châssis.

Une autre version a également intrigué mon ami José. Je l’ai acquise auprès d’une personne qui l’avait trouvée en Espagne. La boîte est très belle. Sur les côtés de cette dernière figure la mention « furgon ». José m’a expliqué que ce terme est adapté du français. Le logo sur les languettes est inconnu à toutes les personnes à qui je l’ai présenté. José penche pour un enfant en uniforme. Les roues, en plastique monobloc, sont de couleur argent. Plus tard, au milieu des années soixante-dix, ces véhicules seront vendus sans étui individuel. Monsieur Dufour se souvient bien en avoir acheté un exemplaire en magasin durant un voyage au Portugal. Les roues seront alors en plastique noir.

Enfin, José m’a signalé l’existence d’un prototype en ambulance militaire qui n’aurait pas été commercialisé.

My tailor is rich : camion Guy Dinky Toys – 2

C’est une vraie réussite que ce camion Guy de la série Dinky Toys. D’un tonnage moyen (4 tonnes), il apparaît au catalogue de 1948.

Camion Guy Dinky Toys
chassis avec axe arrière pincé

Avec les camions Foden, il marquera les esprits par l’échelle de reproduction choisie : il est au 1/50ème et met un terme à la série des camions au 1/60.

Meccano opte pour une conception en deux parties : un châssis cabine sur lequel viennent se greffer différentes carrosseries. Simple et efficace. Ce principe sera réutilisé plus tard à Bobigny, d’abord sur la série des Ford et Studebaker, puis sur les Simca Cargo que l’on peut comparer plus facilement aux camions Guy, du fait de l’échelle similaire de reproduction.

Dans un premier temps Dinky Toys proposera une livrée uniforme pour le châssis cabine et son équipement. Seules les ailes reçoivent une couleur différente. Les harmonies sont réussies et réalistes. Elles reproduisent fidèlement les camions vus sur les routes anglaises durant les années cinquante. Plus tard, pour d’évidentes raisons de commodité de fabrication Dinky Toys abandonnera ce schéma de peinture au profit d’une finition bicolore, châssis cabine d’une teinte et équipement d’une autre.

Durant sa longue carrière la série des camions Guy connaîtra trois numérotations différentes (séries 500, 400 et 900).

Dans un premier temps les véhicules seront dotés de jantes convexes peintes. Ils recevront ensuite des jantes concaves. La roue de secours d’abord maintenue au châssis par une vis sera ensuite rivetée. Bien évidemment des variantes de moule apparaîtront tout au long de la carrière de ce camion.

Camion Guy Dinky Toys
Guy Dinky Toys. A droite version avec renfort en triangle

Citons les renforts au bas du radiateur sur la face avant du véhicule et la modification du système de maintien de l’axe arrière du camion (un support moulé au châssis succédera aux agrafes en tôle).