Archives de catégorie : Grande Bretagne

De l’usine aux champs

Les fabricants usent parfois de certains artifices afin d’écouler des modèles un peu boudés. C’est ainsi que Matchbox utilisa comme support le Ford D800 pour y placer trois tracteurs, bien évidemment de la marque Ford. Pour cette occasion le fabricant créa une remorque plateau sur laquelle prirent place les trois tracteurs.

L’idée de répétition est assez judicieuse. Une jolie boîte fut spécialement créée. J’étais encore enfant quand on m’a offert ce modèle. Le graphisme de la boîte m’a enthousiasmé.

Matcbox Ford semi remorque porte tracteurs
Matcbox Ford semi remorque porte tracteurs

Aujourd’hui, j’ai encore beaucoup de plaisir à la regarder. Le modèle est fréquent et rien ne semble justifier qu’il fasse l’objet d’une rubrique. Sa présence ici s’explique par la récente découverte que j’ai faite.

La découverte en question est un véhicule de la marque Merehall de Hong Kong. Les productions de cette firme sont peu courantes ; elle est de plus d’avantage connue pour des reproductions de jouets à une échelle supérieure au 1/43. Cependant, notre camion Ford est bien au 1/43. La filiation avec le modèle produit par Matchbox est évidente : les tracteurs bien que de taille supérieure, sont identiques. Il en est de même du système de fixation. Mais la cabine tracteur elle-même? Ne vous dit-elle rien ? Bien sûr, il s’agit d’une copie du Ford produit par Corgi Toys, concurrent de Matchbox !

Elle a été légèrement simplifiée. Merehall l’a débarrassée de ses fragiles rétroviseurs mais a gardé la cabine basculante qui s’ouvre sur un moteur à friction. L’ensemble est de qualité. Quant à la remorque plateau, elle est également empruntée à Corgi Toys. C’est la plate-forme de la caisse fourgon du Corgi Toys. Cette remorque sera utilisée dans la version du cirque Chipperfield, avec trois cages et des fauves. La Merehall était destinée au marché anglais : la décoration de la boîte fait vraiment penser à une autoroute anglaise.

Ce jouet est très peu fréquent. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais dans l’article suivant, vous allez voir que non.

Mon pote le gitan

Vous aurez sans doute reconnu le titre de la chanson de Jacques Verrières interprétée par Mouloudji puis par Barbara que j’ai eu envie de remettre à l’honneur.

La gitane et son enfant
La gitane et son enfant

Lors de mon dernier voyage outre-manche, alors que nos hommes politiques débattaient sur la situation des Roms, une question m’a taraudé. Il est un fait que les fabricants de jouets anglais, particulièrement ceux reproduisant des figurines, se sont intéressés depuis les années 30 à reproduire des caravanes hippomobiles de gitans.

Ainsi, Charbens, Morestone, Salco et Matchbox récemment ont inscrit à leurs catalogues des « gipsy caravan ». L’intitulé des boîtages est sans équivoque. La Salco en zamac reprend sur son pavillon des étoiles et un croissant de lune gravés, sans doute pour évoquer les nuits à la belle étoile. Celle de Charbens est également très typée.

Sur une version, le fabricant a fait figurer une corde à linge où sont accrochés des vêtements qui sèchent. Le tout moulé en plomb.

Les personnages composant le coffret, un gitan avec une femme serrant son bébé nous renvoient à l’image de la nativité. Les fabricants anglais ont toujours été inspirés par les images bibliques. Ils ont ainsi été nombreux à reproduire l’arche de Noé. La version de Morestone est assez caractéristique des caravanes de gitans croisées sur les routes de Grande-Bretagne : elle développe des formes généreuses, richement décorées de volutes de couleur verte. L’objet ne peut laisser insensible.

Si vos pas vous mènent au musée de la locomotion de Beaulieu, pas loin de Southampton, vous pourrez y contempler un superbe exemplaire. Tout cela confirme que le monde des gens du voyage est populaire chez nos voisins Anglo-saxons. Je m’interroge sur l’origine de cette tradition ? Est-ce la mobilité de ces gens qui fascine nos amis anglais ? Nous savons qu’ils ont une passion pour le caravaning, et ce depuis fort longtemps. Il n’est pas interdit de penser qu’ils sont des précurseurs en la matière. Le musée de Beaulieu présente d’ailleurs un exemplaire de caravane d’avant-guerre comme digne d’autant d’intérêt qu’un véhicule à essence. Cela démontre bien la vénération des anglais pour ce mode de vie.

Par contre, chez nous en France, aucun fabricant de figurines à ma connaissance n’a reproduit de roulotte de gitans. Ni CBG, Ni Aludo, ni Quiralu ni même Starlux, pour ne citer que les plus importants fabricants de figurines, n’ont inscrit à leurs catalogues ce genre d’article. Seul Minialuxe s’est laissé tenter. Pour beaucoup de Français, la vie en roulotte est avant tout synonyme de marginalité ou, au mieux de vie d’artiste. Ainsi en Allemagne les fabricants de jouets tels Märklin ou Siku ont reproduit des roulottes de cirque. …

J’avoue que ces reproductions anglaises, superbes, méritaient bien de petit coup de projecteur… Leur existence témoigne de l’acceptation des gitans et de la reconnaissance de leur particularité par la population. Je ne sais si ces jouets ont eu un réel succès mais, une chose est sûre, les collectionneurs anglais continuent à les apprécier énormément. (voir la suite)https://autojauneblog.fr/2010/10/17/roulotte-minialuxe/

Un Mack pompier dans les rues de Londres

Il est parfois des logiques industrielles qui échappent au premier abord. Le cas de ce camion Mack pompier semi-remorque grande échelle en est une. C’est en effet le fabricant britannique Moore qui est l’auteur de cette reproduction.

Que peut bien faire ce beau camion Mack d’origine américaine dans les rues de Londres ? Le Royaume uni s’est toujours singularisé avec des véhicules que l’on ne rencontre nulle part ailleurs à l’exemple de ses autobus et de ses taxis. Les véhicules d’incendie ne font pas exception à la règle.

Camions Mack pompier Tootsietoys et Moore
Camions Mack pompier Tootsietoys et Moore

Les Merryweather et les Dennis, constructeurs britanniques de véhicules spéciaux, dont bien évidemment des véhicules d’incendie, ont produit des véhicules aux formes typiques que l’on ne croise que dans les pays du Commonwealth.

Remontons le temps. Tootsietoys, firme qui vit le jour dans les années 20, à Chicago, avait implanté une unité de fabrication en Grande-Bretagne. Ce fait est peu connu. Il y a une vingtaine d’années, dans une bourse à Londres, nous avons acquis un coffret Tootsietoys composé de camions Mack bulldog. La présentation du coffret ainsi que l’étiquette était identique aux coffrets américains. Mais un examen minutieux révéla une surprise : la présence de la mention Made in England. Plus tard, lors de nos voyages outre-atlantique, nous avons eu l’occasion de converser avec de grands amateurs de Tootsietoys. Nous leur avons signalé cette variante étrange et nous nous sommes aperçu que peu d’entre eux avait eu connaissance de cette branche anglaise. Nous avons découvert ensuite bien d’autres Tootsietoys « made in England » : Ford A, Ford T, Yellow cab… et un splendide coffret ayant pour thème la poste aérienne et comprenant des avions trimoteurs et des camions Mack qui avaient troqué la livrée US air mail pour celle du royal air mail !

Après quelques recherches auprès de gens compétents nous apprîmes que Jo Hill co, en parallèle à sa propre production, avait fabriqué sous licence ces Tootsietoys. On peut penser que Tootsietoys avait expédié en Grande-Bretagne des moules utilisés pour la production de modèles qui n’étaient plus à son catalogue. Le moulage, en plomb est plus grossier, plus empâté, que les modèles américains. Nous aurons le plaisir de vous présenter plus tard ces coffrets. Il y a donc bien eu une tentative d’implantation de production en Europe. Enfin, en Grande Bretagne pour être précis. Il est clair que Tootsietoys USA essaya par le biais d’importateurs de diffuser ses produits “made in USA” en Belgique, Suisse, Suède et même en Angleterre par l’intermédiaire de l’entreprise Moore.

Il est assez fréquent de rencontrer des jouets provenant de Chicago dans ces contrées, mais en aucun cas des Jo hill co, qui n’ont jamais été exportées. L’histoire se répétera, mais dans l’autre sens, avec une série de Lone star exploitée outre atlantique par Tootsietoys

Concernant ce camion Mack, nous possédons très peu d’éléments. Au premier regard on peut penser à un modèle où la seule différence serait le boîtage. C’est d’ailleurs la présence de cette étrange boîte qui nous a attiré. Un examen comparatif avec la version américaine nous amène à conclure que de nombreux détails ont été retouchés. Nous vous laissons constater sur les clichés.

Le fabricant Moore n’est pas listé par Paolo Rampini. D’ailleurs est-ce un fabricant ? … en fait, Moore était l’importateur officiel de Tootsietoys en Grande-Bretagne. Avant la Guerre, il a donc vendu, parallèlement aux modèles Jo Hill co fabriqués en Angleterre des modèles made in USA. Après guerre, il s’est aventuré dans la production comme Jo Hill co en retouchant ce camion Mack : ce fut un essai unique et malheureux.