Dinky Toys France Chrysler Airflow avec pneus "Dunlop"

Dinky Toys Chrysler Airflow France

Dinky Toys Chrysler Airflow France

Une Airflow made in France !

Dinky Toys coffret série 30
Dinky Toys coffret série 30

La série 30, celle à laquelle fut rattachée la Chrysler Airflow se distingue par son caractère disparate. Elle comprend trois autos, une Rolls Royce, une Daimler et une Vauxhall mais aussi un camion dépanneuse et une ambulance provenant de la série 24.

Dans son ouvrage sur les Dinky Toys Mike  and Sue Richardson avaient déjà relevé le manque d’homogénéité de la gamme. Ils n’ont pas non plus d’explication à nous fournir sur le changement de numérotation de la Chrysler Airflow.

Il est possible que Dinky Toys ait envisagé dès 1934 une série de miniatures reproduisant des autos américaines et que la série 32 ait été créée à cette fin.

Le projet ayant été abandonné, la Chrysler est allée rejoindre la série 30 tout juste créée. La présence de l’ambulance venant de la série 24 mais aussi celle de la dépanneuse laissent penser que la série 30 a été l’occasion de regrouper des modèles sans lien entre eux. En 1939, Dinky Toys lancera deux belles séries, homogènes cette fois : la 39 consacrée aux véhicules américains et la série 38 dédiée aux cabriolets anglais.

La Chrysler Airflow semble avoir été pour Meccano un objet de grande fierté, dans la gamme avant guerre. Ma pratique des bourses d’échange de jouets m’a permis de constater qu’on en rencontrait dans tous les pays d’Europe, ce qui prouve qu’elle a été exportée en grand nombre.

Elle est sans aucun doute plus fréquente que les autres modèles des séries 30 ou 24 d’avant-guerre.

La France tient une place à part dans l’histoire de Meccano et de Dinky Toys puisqu’une unité de fabrication a été implantée dans notre pays.

Des exemplaires d’Airflow sont sortis de cette unité. Ces modèles se différencient des modèles anglais par un détail : ils sont équipés de pneus portant la gravure “Dunlop”.

Toute la question est de savoir si l’Airflow a été intégralement fabriquée en France, c’est à dire injectée, peinte puis assemblée ou si seule l’opération d’assemblage s’est faite chez nous.

 

Le fait de collectionner les Dinky Toys anglaises d’avant-guerre permet de proposer une réponse. Il faut observer les couleurs des Chrysler Airflow qui portent les pneus “Dunlop” et qui sont ainsi répertoriées comme françaises. Nul doute, les couleurs sont les même que celles utilisées à Liverpool sur les modèles fabriqués outre-manche. Je n’ai jamais rencontré de Chrysler Airflow brune, ou bleu foncé, comme les couleurs qui habillaient les Peugeot 402. Il paraît donc probable que les carrosseries étaient envoyées peintes en France et que seul l’assemblage s’y faisait. On sait très bien que ces choix sont uniquement dictés par les taxes douanières et les accords commerciaux en vigueur à l’époque La finalité était de favoriser au maximum la main d’œuvre locale.

Pour finir avec ces histoires de taxes d’importation, il est singulier de constater que les choses se passèrent de manière différente dans l’autre sens, c’est à dire de la France vers la Grande-Bretagne. Mais cela sera le sujet du prochain article.

Voir l’article sur la Chrysler Airflow anglaise