J’vous ai apporté des bonbons …

…  Parce que les fleurs c’est périssable
Puis les bonbons c’est tellement bon
Bien que les fleurs soient plus présentables

C’est en 1963 que Jacques Brel crée cette chanson. Il y interprète un jeune homme un peu coincé, à la timidité inquiétante qui n’arrive pas à déclarer sa flamme à une jeune bruxelloise. Cette dernière arpente la Grand’place avec son jeune frère.

Modèle réduit chocolat Kemmel
Modèle réduit chocolat Kemmel

Cela fait plusieurs mois que Monsieur Jacques lui offre des bonbons. Au point qu’à raison d’une vignette par paquet de pralines le jeune frère a déjà pu acquérir plusieurs miniatures Delespaul ! Ce dernier, certes intéressé par les belles Minialuxe a conseillé à sa sœur de demander au Monsieur de changer de fournisseur de pralines. En effet, dernièrement, un camarade de classe a fait sensation en exhibant une superbe Renault Frégate aux couleurs des chocolats Kemmel. Pour obtenir cette merveille il faut avoir rempli un album avec des vignettes collectées dans les tablettes de chocolat. Ces dernières, au format traditionnel, ont pour thème le parc automobile du moment. Les dessins possèdent un style particulier. Les autos ne sont pas très fidèles à la réalité. Elles sont mises en scène dans des décors représentatifs du paysage français. Cela permet aux jeunes écoliers de pouvoir identifier les nouvelles automobiles mais également de cultiver leur géographie. Le but est tout de même de pouvoir renvoyer à Bourbourg, lieu de fabrication de ces chocolats, l’album dûment complété afin d’obtenir la précieuse Frégate estampillée aux couleurs des chocolats Kemmel. Il fallut toute la force de persuasion féminine de Germaine pour convaincre Monsieur Jacques de changer de fournisseur en convenant qu’il était plus original d’offrir des bonbons français plutôt que des bonbons belges. Rappelons que le bonbon de chocolat se désigne couramment en Belgique sous le nom de bonbon et en France sous le nom de chocolat.

Jacques Brel créera une suite à cette chanson en 1967. Le personnage principal, toujours aussi gauche pense pourtant avoir pris de l’épaisseur. Il a des idées. Il a pris de l’assurance après avoir envoyé balader sa mère. Prenant conscience de la situation ridicule dans laquelle il se trouve, il n’hésite pas à venir rechercher ses bonbons. Oui, mais quid des miniatures ? Faudra t-il les rendre ? Heureusement, tout rentrera dans l’ordre, car malgré ce sursaut d’orgueil, Monsieur Jacques, être bien faible, se laissera de nouveau séduire par Germaine. Le jeune frère pourra conserver ses miniatures.

Les voici présentées devant vous. Viennent d’abord les Minialuxe. Il est assez difficile d’en dresser une liste exhaustive. Les premières portent sous le châssis un marquage de couleur rouge qui est souvent de mauvaise qualité. L’essai fut sans doute de courte durée car les Minialuxe portant ce marquage sont peu fréquentes cela ne concerne que les premiers modèles. C’est un marquage en creux, à chaud semble t-il, surligné de peinture or qui succédera. Sauf erreur de fabrication, il est toujours appliqué sur le flanc droit de la carrosserie.

La miniature chocolat Kemmel est sans conteste plus rare. Il semble que la CIJ livrera plus de jouets en tôle à cette entreprise que de Renault Frégate en zamac. J’ai rencontré bien plus de Renault 4cv et de Panhard Dyna X arborant le pochoir Chocolat Kemmel que de Renault Frégate. Je me souviens avoir naïvement écrit à à Bourbourg dans le Nord il y a près de quarante ans. Déjà, on m’avait répondu qu’il n’y avait plus de trace de cette période.