Archives par mot-clé : Marusan

Le Panhard de Tokyo

Nos amis allemands usent et abusent de la mention “Made in Germany”, même sur des produits fabriqués dans des ex-pays satellites de l’URSS, quand ce n’est pas plus loin. Les Minichamps allemandes comme les Norev ou les Solido sont toutes fabriquées en Chine, ce qui peut entraîner pour les collectionneurs des surprises désagréables.

Tracteur Panhard
Tracteur Panhard

Je me rappelle fort bien il y a quelques années la déception de ces derniers s’apercevant que leurs Norev datant de deux ans à peine, étaient déjà atteintes de métal fatigue. A l’époque le fabricant lyonnais évoqua un lot de zamac de qualité douteuse acheté dans un pays en voie de développement. Pour l’image de la firme ce n’est pas idéal !

Il faut cependant se garder de conclure hâtivement que tout ce qui est fabriqué en Chine est de qualité médiocre. Loin de là. Les chinois fabriquent ce que les occidentaux leur demandent, avec un niveau de qualité déterminé par le commanditaire. De nombreux produits chinois ont des niveaux de qualité élevés. Il est quasiment sûr que dans peu de temps, on parlera des produits chinois comme on parle aujourd’hui des produits japonais, synonymes de qualité. Pourtant, dans les années soixante-dix, ces derniers avaient la même image que les produits chinois aujourd’hui. Lors d’une exposition au centre Beaubourg consacrée à l’œuvre de Martial Raysse, une œuvre du milieu des années soixante, dénommée « Made in Japan » m’a ouvert le yeux. Le peintre a pastiché une série de chefs-d’œuvre classiques. Il les a rehaussés de couleurs criardes, en vogue à cette époque. C’est un clin d’œil amusé au monde de la copie. Aujourd’hui il aurait sans aucun doute dénommé son œuvre « Made in China ».

Pour illustrer ce pastiche, et le transposer dans notre univers de la collection, je me suis intéressé à une firme japonaise qui proposa, elle aussi, des pastiches de Dinky Toys. Un modèle me tient particulièrement à cœur chez ce fabricant : c’est le Panhard Movic semi-remorque ridelles inspiré par celui de Dinky Toys.

Pour ne pas s’attirer les foudres de Bobigny, le fabricant japonais avait pris quelques libertés avec l’original. En premier lieu, le modèle était dépourvu de bâche. Les jantes en zamac peintes ont été remplacées par du zamac chromé à l’effet surprenant. Mais c’est le traitement du châssis du tracteur Panhard qui subit le plus de modifications, bien que peu de gens les aient identifiées s’agissant d’un modèle peu fréquent. La roue de secours et les réservoirs ont été inversés. Enfin, et cela peu prêter à sourire, le crochet en tôle à l’arrière de la remorque a été aussi inversé…il pointe vers le sol !

Au début des années soixante, Marusan a également proposé une copie du camion Ford laitier sorti en France sous la référence 25 0. Le fabricant japonais a gravé la publicité Nestlé pour se différencier du modèle français. Le modèle de Bobigny n’existe qu’avec un marquage en décalcomanie puis au tampon. Les pare-chocs et la calandre ont été modifiés. Autre différence, il n’y a ni bidons de lait ni crochet. Par contre, il reprend exactement les couleurs de celui produit à Bobigny.