Archives par mot-clé : Jacob Remien

Camion jaune

Camion jaune

Dernièrement, lors d’une manifestation aux Pays- Bas, mon ami Jakob, marchand danois, a mis en vente de belles publicités d’époque sur support cartonné, façon carte postale, éditées par Scania au milieu des années cinquante. Elles mettent en scène les mythiques camions Scania 75 et leurs dérivés, en action. Sur chacune des trois cartes, ce sont les hommes au travail qui sont mis en avant.

Je n’ai pu m’empêcher d’acquérir ces publicités d’époque. Ces mises en scène dynamiques sont des plus réalistes et reflètent bien cette période. Cela ne vous a pas échappé, elles font immanquablement penser aux modèles reproduits par Tekno.

Que ce soit le Scania 75-76 Tekno, équipé en plateau ridelles ou en version benne de chantier, ces versions là, personne n’en voulait il y a encore 15 ans. Les collectionneurs danois ou suédois n’avaient d’yeux que pour les versions ridelles bâchées avec publicité ou les semi-remorques citerne.

Je me souviens que l’on me regardait étrangement quand je vérifiais sur mes fiches si j’avais ou non une variation de couleur car ces variantes n’étaient pas faciles à mémoriser. La faute en revient à la conception même des modèles. Prenons le Scania 75. Le châssis/cabine est composé de trois parties injectées et donc peintes séparément, autorisant autant de combinaison de couleur. C’est d’ailleurs par ce biais que j’ai compris comment fonctionnait la firme Tekno. Après des dizaines d’années d’expérience, j’en conclus que l’on ne pourra jamais lister toutes les combinaisons. Certaines sont classiques et reviennent régulièrement. Mais on s’aperçoit qu’aux moments de transition, Tekno n’hésitait pas à panacher joyeusement les restes. (voir le blog consacré à ce sujet avec le Volkswagen Kombi).

Observez le camion qui possède une cabine verte unie. La cabine verte provient d’une série réalisée pour le pétrolier Ora. Vraisemblablement les cabines ont été réalisées en un nombre supérieure à celui des citernes. Déjà peintes, Tekno les a utilisées pour réaliser une version ridelles. Combien de modèles ont été ainsi réalisés ? sûrement très peu, car il s’agit simplement d’utiliser le surplus. Il en est de même pour les ridelles. Elles peuvent être lisses ou striées. Elles proviennent souvent de versions publicitaires produites en trop grand nombre, Tekno voyait là une façon de liquider son stock de pièces déjà peintes.

Les modèles issus de panachages ont souvent été vus à l’export. Là, on se doute que le fabricant danois avait plus de liberté. Sur les marchés scandinaves, une certaine rigueur était de mise. Mais pour les marchés italien, belge ou américain, oubliée la rigueur scandinave ! Mes plus beaux exemples proviennent de ces marchés.

Voici une sélection de Scania de type 75-76 en version ridelles. Si la version orange est la version classique, toutes les autres ne sont pas aisées à se procurer. Il en est certaines comme celle de couleur vert-foncé ou celle de couleur beige, que je n’ai jamais revues. La version avec l’autocollant «Nordisk Diesel » sur le capot est une version promotionnelle.

Comme on peut le vérifier sur la carte publicitaire, la version benne de chantier est des plus réalistes. La version équipée avec la benne de couleur argent est la version du commerce. Celles toute orange ou toute jaune ont été réalisées à usage promotionnel pour Scania Suède. Rares versions !

Comme j’étais dans les modèles promotionnels, je n’ai pu m’empêcher de mettre un autre Scania de couleur jaune, totalement méconnu, également réalisé pour Scania Suède.

Ìl s’agit d’un tracteur semi-remorque porte-autos. On avait déjà découvert un coffret réalisé pour Scania (voir l’article consacré au Scania semi remorque porte autos). Voici désormais une autre version très rare, réalisée dans la même veine que la version benne.

C’est mon ami Lennart qui me l’a échangé. C’est une pièce superbe.

Avec Tekno, il y aura sans doute d’autres surprises à découvrir. Cependant, désormais, un grand nombre de faux circule. La prudence s’impose avant l’achat.

Monsieur Linet de la boutique Camion Jaune Paris
Monsieur Linet de la boutique Camion Jaune Paris

Enfin, le titre de ce blog ne vous a pas échappé. « Camion Jaune ». C’est un clin d’oeil à M. François Linet, qui vient d’ ouvrir un site de vente en ligne dédié aux camions. A compter de la mi-mai , ce désormais confrère se lance dans l’aventure. Bonne route à lui et bienvenue dans le monde des vrais professionnels. https://camionjauneparis.com

 

 

Voyage vers le futur

Si l’aviation a inspiré les ingénieurs chargés de concevoir des autocars, cela n’a mené qu’à une impasse et les projets utopiques n’ont pas eu de suite. Cependant, d’autres ingénieurs ont cherché sur la base de l’autocar des solutions originales, qui, elles, se sont concrétisées et ont ouvert d’autres horizons.

Barclay Nite bus
Barclay Nite bus

Prenons le « Pickwick Nite Coach ». L’idée est simple. Le temps étant de l’argent, pourquoi ne pas voyager de nuit, afin de profiter pleinement de la journée ?

Confortablement installé dans un lit douillet, le voyageur était ainsi véhiculé le long de la côte Ouest.

J’ai longtemps pensé que ce véhicule révolutionnaire possédait un gabarit hors norme car j’avais en tête les reproductions faites par Kenton en cast iron. Ce car de 10 m de long sur 2,5 m de large et 3 m de haut à l’allure unique possédait deux étages. Il était équipé de petits lits au confort tout relatif. L’idée sera reprise plus tard et les sièges couchettes de nos actuels autocars peuvent apparaître comme de lointains descendants de ceux du Pickwick Nite. Quant au moteur, placé à l’avant, il pouvait, selon Pickwick, être remplacé en 15 minutes. La reproduction que je vous propose est signée Barclay, en plomb. On reconnaît bien l’autocar, même si l’échelle choisie par Barclay est plus proche du 1/75. La couleur, mauve, ne passe pas inaperçue dans une vitrine et finit de donner à ce jouet un aspect unique.

Autocar danois
Verner Svendsen car DSB

Un autre projet ambitieux est ce car danois. C’est une découverte très récente que mon ami Jacob Remien a dénichée au Danemark. Il s’agit d’une réalisation locale commandée par la DSB, qui est au Danemark ce que la SNCF est en France, la société nationale de chemins de fer. Ce modèle fut commandé afin de remédier au déficit constaté sur certaines lignes peu rentables. Il s’agit d’un tracteur semi-remorque autocar. La compagnie de chemin de fer lança un projet qui consistait à desservir la ligne avec un autocar de grande capacité. Aux yeux des ingénieurs, le meilleur compromis se révéla être cette semi- remorque.

Depuis l’acquisition de ce jouet, j’ai rencontré des amis danois qui m’ont dit se souvenir de cet intrigant autocar qui connut une certaine renommée à son époque.

Lego, autre fabricant de jouets danois, a également produit une reproduction en bois de ce véhicule, à l’échelle du 1/32 environ. Celui que je présente ce jour est sorti des ateliers du fabricant danois Verner Svendsen. On trouve sous le châssis un tampon avec un logo circulaire et les initiales stylisées. L’échelle de reproduction est environ le 1/75. La technique de fabrication utilisée est similaire à celle d’un autre fabricant danois plus connu, Modeltrafik. L’ensemble est composé de morceaux de bois découpés à la machine, et décorés à l’aide de panneaux en papier autocollant qui permettent un luxe de détails contrastant avec les formes simples de l’objet. Le résultat est étonnant. Il faut dire que la calandre en tôle cloutée finit le modèle. Ce fabricant aurait aussi reproduit des trains, toujours aux couleurs de la DSB.