Archives par mot-clé : Ferrari 612

McLaren M8B : la Chevrolet fantastique !

Pour les amateurs de course automobile, le challenge Can am (contraction de Canadian American Challenge Cup) évoque immédiatement une époque unique en son genre. Ce challenge consista en une compétition qui s’étala de 1966 à 1974 et se déroula exclusivement sur les circuits américains et canadiens.

Mac Laren M8B Solido
Mac Laren M8B Solido

Au plan technologique, c’est une époque où les Etats-Unis dominent toute la planète. Ils viennent de combler leur retard sur l’URSS dans la conquête de l’espace, et, dans le domaine qui nous est cher, Ford vient de terrasser, non sans mal certes, Ferrari aux 24 heures du Mans.

Cette période se caractérise par un vent de liberté : les promoteurs en profitent pour mettre en place un spectacle haut en couleur. Le règlement est simple : liberté totale concernant la cylindrée des moteurs.

Cette absence de contrainte entrainera une course effrénée à la puissance. Dès la saison 1966, ces autos emprunteront certains circuits utilisés par les formules 1 et sur ces circuits, feront deux secondes de moins au tour que celles ci ! Pour augmenter l’émulation, les organisateurs ajouteront un autre élément, et non des moindres : de fortes primes de départ offertes aux participants.

Durant la saison 1969, l’écurie Mac Laren amassera plus d’un million de dollars et c’est au moyen de ces gratifications qu’elle pourra financer ses saisons de monoplaces ! Tous les ingrédients sont là pour offrir au public un spectacle de qualité comme savent en offrir nos amis d’outre-atlantique. Tous les grands pilotes, notamment ceux qui évoluent en Formule 1 et en particulier Hulme, Brabham, Surtees, Mac Laren, Stewart, Gurney, viendront, attirés par les dollars mais également par une ambiance extraordinaire. Là encore, le challenge Can Am ne ressemble à aucune autre compétition. Certes, comme dans toute compétition il y a des rivalités, mais il règne sur les circuits un bel esprit sportif.

En 1969, année qui nous intéresse, durant les essais de la course à Laguna seca, Chris Amon casse le moteur de sa Ferrari 612… Pour qu’il prenne le départ, Mac Laren mettra à sa disposition sa troisième auto, celle de réserve !

De-même aux essais de la course de Michigan, Dan Gurney casse son Chevrolet sur sa Mc Eagle… Qu’à cela ne tienne, il prendra le départ sur une Mac Laren ! Des photos d’époque nous montrent les mécaniciens Mac Laren donnant un coup de main à ceux de Chaparral pour remplacer un ” block” cassé… !

1969, l’année choisie par Solido, pour reproduire la Mac Laren M8B est celle de l’apothéose pour ce constructeur : 11 courses, 11 victoires, 8 doublés ! Jamais une marque ne dominera à ce point la compétition.

Troisième au classement général, Parsons a moins de la moitié du score du vainqueur de la série ! Cette même année, Chaparral qui avait pris du retard sur la préparation de son auto ne peut que commencer la saison avec une Mac Laren M12 préparée et améliorée par ses soins. Au milieu de la saison apparaitra la 2H mais sans succès significatif. Porsche, encore trop tendre avec sa 917 ne fait que de la figuration. La Ferrari 612 (6,2l de cylindrée) se montre l’adversaire le plus coriace de Mac Laren et Chris Amon mènera certaines courses, dont celle d’Edmonton, mais devra s’incliner au final. Bien plus tard, de manière très révélatrice sur la suprématie des Mac Laren, il déclarera qu’il était persuadé que les pilotes Mac Laren l’avait volontairement laissé mener la course pour assurer le spectacle et laisser entrevoir un duel !

Cette saison fut ainsi appelée le “Bruce and Denny show”