Adrien et Pénélope au volant de l'auto jaune

Nouvelle génération

Nouvelle génération.

“C’est ici que j’ai eu le mien !” voilà le slogan, simple, que l’on peut lire sur le carton publicitaire édité par Dinky Toys au milieu des années 50. A cette époque c’est la marque de référence. On voit un gamin, réjoui de partager une bonne adresse, celle du magasin qui propose ces miniatures de qualité. Tout cela est très convenu, j’ajouterais de bon ton.

“Collectionnez les miniatures Dinky Toys” Cet autre slogan vu sur un autre carton est à peine plus percutant que le précédent. Cela manque terriblement d’originalité.

L’enfant semble paisible avec son Panhard Movic et sa Simca 8 sport. L’intérieur beige, pourtant bien rare ne semble pas le perturber. Peut être rêvait-il à une version Calberson du Panhard Movic, ou à une version Esso…

Norev n’a pas trouvé beaucoup mieux. Son enseigne lumineuse reprend le dessin du fameux buvard, le slogan demeure identique : “collectionnez les miniatures Norev”. C’est l’époque qui veut cela. C’est la génération d’après-guerre, celle de mon père.

20 ans se sont écoulés. Dinky Toys est sur le point de disparaître mais Norev est toujours là. Sa direction a donc mieux compris le marché et surtout, elle a mieux intégré les contraintes de la rentabilité. La photo des deux usines sur le recto du catalogue professionnel de 1974 confirme la bonne santé de l’entreprise. Elle assure et affiche sa réussite !

Le style a peu évolué, même si mai 68 est passé par là. On voit apparaître des fleurs et des volutes colorées sur le catalogue. Le logo Norev adopte une typographie “pop”. Cependant, le slogan reste le même: “collectionnez les miniatures Norev” ! On n’a toujours pas trouvé mieux.

On le comprendra plus tard, c’est à la fin des années 70 que s’opère un changement radical avec l’arrivée des premiers kits en white metal qui répond à une nouvelle demande, celle de miniatures pour collectionneurs. Le premier à l’avoir compris c’est Raymond Daffaure et ses RD Marmande dès le début des années soixante.

On ne mesure pas assez l’importance de ce personnage dans l’histoire de la collection de miniatures. Plus besoin du slogan “collectionnez-les”, cela coule de source, ces kits et ces modèles en bois ne sont créés que dans ce but ! C’est ma génération.

Cette période verra la naissance du marché de la miniature d’occasion. Les gens nés dans les années cinquante commenceront à rechercher les miniatures de leur enfance comme pour ranimer leurs souvenirs. Gilles Scherpereel sera pionnier en France dans ce type de commerce avec sa boutique au marché aux Puces de Saint-Ouen. Il sera suivi de Philippe Lepage qui ouvre un commerce de jouets anciens à Paris. En 1984 je serai le premier à ouvrir à Paris une boutique consacrée aux miniatures 1/43 d’occasion, devançant Jean-Marie Gianni et quelques autres.

Trente-sept ans ont passé. Beaucoup de collectionneurs, quelques professionnels du secteur de l’édition, des commissaires-priseur et des commerçants ont prédit la fin de ce marché. Ils considèrent que la génération qui a connu ces merveilleux jouets va s’éteindre et se persuadent de l’absence de relève. L’analyse est simpliste.

Ces jouets sont intemporels : ils charment par leurs couleurs et l’harmonie de leurs formes. Ils ne peuvent laisser indifférent, ce n’est pas une question de génération.

Quand j’ai crée ma boutique en ligne j’ai bien compris le potentiel de ce type de commerce. Grâce à ce support, j’ai rencontré de nouveaux clients, et j’ai constaté qu’une nouvelle génération de collectionneurs était arrivée.

Internet a créé un nouveau marché, une nouvelle demande, différente de ce que j’avais connu il y a 40 ans, il ne faut pas chercher à comparer.

Le hasard de la vie, un accident de vélo à la sortie du premier confinement a bouleversé ma vie professionnelle. Mon fils qui travaillait dans l’événementiel, secteur mis à l’arrêt par la crise sanitaire, est venu spontanément me donner un coup de main. Sa soeur lui a rapidement emboîté le pas.

Durant mon hospitalisation, j’ai décidé de leur proposer de se lancer dans l’aventure de la vente de miniatures automobiles. C’est dire combien j’ai confiance dans ce marché.

Voici donc la nouvelle génération. Ils amènent chacun leurs compétences. Depuis 10 mois ils ont pointé les faiblesses de mon site et vont vous proposer une version optimisée. Le principe reste le même : 24 nouveautés quatre jours par semaine. Les modèles seront désormais dévoilés 15 minutes avant l’ouverture à la vente prévue à 22 heures pour leur site. Le client aura donc le temps de lire la fiche tranquillement. Ensuite, à 22 heures, le premier client ayant cliqué sur une fiche aura 5 minutes pour finaliser son achat. Pendant ce temps les autres seront en liste d’attente.

Je garde mon créneau à 22H30, car j’exercerai encore quelques années, le temps de continuer à les former sur les produits. Vous pouvez donc avoir toute confiance dans ce nouveau site. Leur créneau sera celui des produits de qualité : nous nous sommes efforcés de décrire les produits avec beaucoup de précisions, ainsi que les boîtes. Ma fille a traduit les 5000 fiches en trois langues (anglais, italien et français).

Aujourd’hui, je suis fier de cette continuité, fier de voir mes enfants se passionner pour les miniatures automobiles. Mon père aurait  été content de voir cela. 

Le lancement  du site a pris du retard suite à  quelques soucis technique. Patience.  Le lancement devrait être imminent, une fois corrigées les dernières imperfections. Ils ont toute leur vie devant eux ! L’OUVERTURE  AURA LIEU LE JEUDI 8 JUILLET 2021.

Bonne vacance à tous  et retour du blog  début septembre.