Archives par mot-clé : Hudson Dobson

Les série 38 de chez Dinky Toys (seconde partie)

Les série 38 de chez Dinky Toys (seconde partie)

Suite de l’étude sur la série 38.(voir la première partie de la série 38 Frazer Nash BMW, Sunbeam Talbot, Lagonda)

38 D Alvis

Apparue en Juin 1939. Pas de prototype en bois référencé.

Les premiers modèles reçoivent un châssis peint de couleur argent, puis de couleur chamois. Ils sont équipés de jantes lisses peintes de couleur noire. Le volant en zamac chromé est plein. La version peinte de couleur bordeaux avec l’intérieur rouge est moins fréquente. Celle de couleur bleue est rare.

La seconde variante apparue aux environs de 1949 est reconnaissable au châssis de couleur noire et aux jantes à moyeu peintes également de couleur noire. Le volant est de couleur noir ajouré.

Enfin, la dernière variante est reconnaissable à ses jantes peintes de couleur vive. Version destinée majoritairement à l’exportation.

38 E Armstong Siddeley

Pas de protype en bois référencé.

Elle est apparue en 1940. Il a été retrouvé un essai de couleur tardif, possédant un châssis lisse et peint de couleur gris foncé, sans inscription. L’authenticité ne fait aucun doute. Le modèle possède de curieuses jantes peintes de couleur rouge.

La première variante possède un châssis de couleur noire, des jantes à moyeux peintes de couleur noire et un volant couleur noire et ajouré.

Les variantes de couleur rouge avec intérieur bordeaux et la variante finie en vert moyen sont les plus rares.

Enfin, la dernière variante est reconnaissable à ses jantes peintes de couleur vive.

Version destinée majoritairement à l’exportation.

 

38 F Jaguar SS100.

Je vous présente le prototype en bois fini de couleur verte. Cette couleur ne sera jamais réalisée en série. Ce prototype est apparu après guerre, en 1946.

Comme tous les modèles d’après- guerre les modèles de cette série ont un châssis de couleur noire. Le volant est noir et ajouré.

La seule variante concerne la couleur des jantes. Bien évidemment elles sont toujours à moyeu.

La Jaguar connaitra une très longue carrière. (voir l’article consacré aux modèles d’exportation)

C’est dans les variantes tardives que l’on trouve les versions les plus rares. Je retiendrai celle de couleur grise avec l’intérieur de couleur rouge, rappelant la combinaison de couleurs vue sur la Frazer Nash.

L’autre variante rare à mes yeux est celle de couleur bleu dur avec sièges de couleur rouge, bien plus rare que celle avec sièges peints en gris.

Au total ce sont six modèles qui ont été réalisés par Dinky Toys. La Triumph Dolomite envisagée n’a jamais vu le jour. Comme un clin d’œil à l’histoire, Dinky Matchbox la reproduira dans les années 90 lors d’une éphémère tentative pour relancer la marque.

Cette série est donc sortie de manière chaotique. La déclaration de guerre en 1939 viendra perturber grandement sa continuité et son homogénéité. Les modèles sembleront très vite démodés après guerre. Mais une autre série viendra la remplacer, plus moderne. Numérotée de 100 à 105 cette série donnera un sérieux coup de vieux aux 38. Observez les catalogues américains. Les dernières série 38 emprunteront, uniquement  pour ce marché, cette numérotation de 100 à 105,  comme pour assurer la transition avant l’arrivée des « vraies »  série 100 que sont les Triumph TR2, Sunbeam Alpine ,Austin Healey, Aston Martin et autres MG. 

Des jeeps Willys sur tous les fronts – 1

Est-ce dû à la sortie de la guerre encore proche, mais Dinky Toys par l’intermédiaire de ses unités de fabrication anglaise et française eut un comportement étrange et peu cohérent au regard de la production de la Willys !

Jeep Willys Dinky Toys
catalogue Hudson Dobson (USA)

Pendant un certain temps, la branche française de Dynky Toys ne disposa d’aucune autonomie dans la décision de lancer ou non l’étude d’un modèle. Elle devait en référer à Liverpool. Jean-Michel Roulet évoque dans ses livres les projets de Bobigny qui sont restés lettre morte à la suite d’un refus de Liverpool. Il arrivait que la direction anglaise refuse de donner suite à un projet au motif que le modèle constituait un doublon par rapport à son catalogue. Par contre, elle encouragea vivement le prêt de moules ou même l’envoi de carrosseries brutes ou peintes dans l’autre pays afin d’étoffer un des deux catalogues. Avant-guerre, la Simca 5 et la Chrysler se croisèrent donc dans le Channel pour compléter les catalogues.

La guerre finie, il fallut bien penser à l’avenir. La reproduction de la jeep Willys devint incontournable. Liverpool réalisa une très belle reproduction, à l’échelle du 1/43.

Le premier détail qui saute aux yeux est le fait que malgré les restrictions, cette dernière est équipée de pneus en caoutchouc. J’ai eu l’occasion de voir certains exemplaires avec des traces de couleur orange ou verte dans les pneus.

Il y a donc fort à parier que sur une période courte on utilisa du caoutchouc de récupération.

Jeep Willys Dinky Toys
Jeep Willys Dinky Toys

Dans un premier temps, le modèle est équipé d’accessoires provenant de stocks d’avant-guerre : jantes en zamac lisses dépourvues de relief et volant plein provenant de la série 38. Le moule subira ensuite une retouche car sur les premiers exemplaires le capot est bombé. Ce beau modèle sera ensuite équipé des derniers standards des productions de Liverpool : jantes avec relief et volant ajouré. C’est bien évidemment la livrée de l’US army qui fut choisie. Au fil de la production, les teintes iront du kaki clair au kaki très foncé. Cette teinte ne se trouve qu’aux USA. Il faut savoir que jusqu’au début des années cinquante, près des ¾ de la production de Liverpool partaient aux USA. Il était nécessaire après la guerre de rentrer des devises. Cette Willys sera ensuite proposée dans des livrées civiles du plus bel effet.

Jeep Willys Dinky Toys
Jeep Willys Dinky Toys

J’aime particulièrement celles avec des jantes de couleurs vives. Ces modèles ne connaitront jamais de conditionnement individuel.

La semaine prochaine nous verrons comment, en France l’on aborda le même sujet.