Archives par mot-clé : Delahaye 135

La plus rare miniature « made in France » ?

La plus rare miniature « made in France » ?

Delahaye est une des plus anciennes firmes d’automobiles françaises. Sa création remonte à 1895.

Comme ses concurrents, Emile Delahaye a choisi le vecteur de la course automobile pour se faire connaître. A l’époque c’était le passage obligé. C’est ainsi que le 24 septembre 1896 deux autos Delahaye prennent part à une des toutes premières compétitions automobiles, le Paris-Marseille-Paris : 1710 kilomètres d’aventure. Seuls 14 véhicules terminent cette épreuve, dont les deux Delahaye. C’est une Panhard qui remporte l’épreuve à 25,250 de moyenne horaire.

Parmi les nombreuses péripéties, la plus savoureuse est celle où les Delahaye qui faisaient route ensemble ont été prises au  milieu d’une tempête en Côte-d’Or. Elles ont été immobilisées de longues heures, le temps que leurs équipages scient les arbres abattus en travers de la route !

Au fil des ans, la marque a trouvé sa clientèle, la grande bourgeoisie. Les Delahaye ont ainsi acquis une image d’autos cossues, solides. Chez Delahaye, on a toujours préféré les solutions éprouvées aux nouveautés. Pas de clinquant ni de tape à l’œil chez ce fabricant, juste de la belle ouvrage. Pendant des décennies cela va être la ligne de conduite de la firme installée rue du banquier à Paris, près des Gobelins.

Au début des années trente les Delahaye sont équipées de caisses carrées, très classiques. Et puis en 1935, la 135 est arrivée. C’est une auto bien plus sportive que celles produites précédemment.Elle peut se comparer aux Bugatti, Talbot et autres Delage de l’époque.(voir le blog sur les Peugeot 402)

Étrangement, ces belles autos n’ intéressent pas les fabricants de jouets qui semblent préférer les autos familiales, de course ou utilitaires. JRD sera donc le seul à produire une Delahaye 135 cabriolet en plastiline à l’échelle du 1/42 environ. Philippe Moro m’a signalé l’existence d’un coupé de couleur verte. Je ne l’ai jamais vu.

La version cabriolet est une des miniatures françaises les plus rares jamais produites.

Des copies ont été réalisées dans les années quatre-vingt. Elles sont bien plus lourdes que les originales et leur peinture est également très brillante.

C’est grâce à la dispersion d’une exceptionnelle collection de jouets français d’avant-guerre qu’un exemplaire a refait surface. Avec une copie également  ! 

A la fin de la vente, Gilles Scherpereel est venu me trouver et me dire que j’avais bien fait d’acquérir ce rarissime modèle. De la part de quelqu’un qui a eu entre les mains les plus rares jouets, et qui n’est pas familier de ce genre de commentaires, cela m’a confirmé la rareté de ce jouet.