Peugeot D3A Cibié : A votre service !

Comme le ferait tout néophyte, nous avons cherché à améliorer nos connaissances en nous imprégnant des ouvrages disponibles. La parution du livre de Jean-Michel Roulet aux éditions Adepte fut pour nous une révélation.

Peugeot D3A hors commerce
Peugeot D3A hors commerce

C’est à partir de la parution de cet ouvrage que nous nous sommes fixés le but un peu utopique de trouver un jour ce Peugeot D3A Cibié.

La quête fut longue. Le jour où nous l’avons enfin trouvé, nous avons eu le sentiment d’être arrivés au bout de quelque chose. Personnellement, je me suis revu trente ans en arrière et toute ma vie de collectionneur a défilé : les week-ends sur les routes, les milliers de kilomètres parcourus, les salles d’embarquements des aéroports, les petits matins glacés à attendre l’ouverture des portes de hangars, l’excitation qui monte lorsqu’on parcourt la première allée….

Une partie de mon existence consacrée à cette passion. Tout était concentré dans l’acharnement que j’avais mis à trouver ce Peugeot D3A Cibié. Ce fut à la fois une délivrance et un grand vide.

Nous avions pourtant si souvent répété qu’une collection n’est jamais finie…nous avions si fréquemment prôné que la qualité majeure du collectionneur est de savoir faire évoluer sa collection et nous avions ressenti tant d’incompréhension face aux collectionneurs qui se désintéressaient brusquement de leur passion… Il faut de toute évidence trouver son équilibre entre passion et raison. Après une courte période de spleen quelques opportunités se sont présentées qui nous ont prouvé qu’une collection n’est jamais aboutie. Il y a encore, et nous en sommes persuadés beaucoup de chose à découvrir au sein même de la production de Bobigny.

Avec l’expérience acquise au fil des ans, je constate désormais que les ouvrages de M. Roulet comportent de nombreuses imprécisions et quelques inexactitudes. Qui tentera de parfaire le travail engagé ? Qui saura être suffisamment pédagogue et exhaustif ?

Nous vous présentons aujourd’hui ces 2 Peugeot D3A « Peugeot service ». Leur authenticité est indiscutable. Il est intéressant de constater que l’encre utilisée pour le tampon est bien la même que celle utilisée pour la version « Postes ». De même, il est important de connaître les liens étroits de Peugeot et de Dinky Toys. La version Esso est d’une autre provenance. Elle est sertie et la finition au pochoir authentifie l’objet. A mes yeux, son intérêt est moindre que celui des « Peugeot Service ». Il est fort probable que ce soit un essai sans suite.

Enfin, avant de quitter cette rubrique sur le Peugeot D3 A, je me dois de signaler l’existence d’une autre version. Nous avons eu en mains, il y a de nombreuses années, chez un ancien employé de Meccano une version ambulance avec vitres latérales, caractéristique de ce type de carrosserie du milieu des années 50. Le modèle était en bois. Je devrais dire les modèles puisque cette personne en possédait deux, l’un à l’échelle retenue par Dinky Toys l’autre réduit au 1/43ème, donc plus imposant. De bonnes idées pour Atlas….

L’existence des ces modèles permet en tout cas d’envisager la découverte d’autres versions ; C’est grâce à ces trouvailles inopinées que nous pouvons confirmer qu’un une collection n’est jamais finie !

Une nuit dans le Berlin des années 20

Berlin années 20. La guerre est finie. Berlin s’apprête à vivre des moments pénibles. L’instabilité politique et économique plombe le pays. Pourtant, il faut bien se distraire, essayer d’oublier la chape de plomb qui pèse sur la population.

Cabaret Wintergarten Berlin
Cabaret Wintergarten Berlin

C’est dans ce contexte que se développent les cabarets. À Paris ce sera le quartier de la coupole qui verra défiler artistes lyriques mais aussi peintres, poètes et écrivains. Berlin va connaître un phénomène similaire. Ainsi, l’auto que nous vous présentons aujourd’hui fait la promotion du cabaret Wintergarten à Berlin. Pour la petite histoire, en 2010, le Wintergarten existe toujours.

Nul doute que l’auto a sillonné les artères de Berlin pour promouvoir ce cabaret spectacle. Le carrossier à l’origine d’un tel véhicule avait dû garder son âme d’enfant : la voiture ne devait pas passer inaperçue dans les rues de Berlin et si Erzgebirge a choisi de la reproduire, c’est bien parce qu’elle faisait partie du paysage de la ville.

D’après la personne qui nous l’a cédé, cet objet n’était disponible qu’à Berlin, ce qui semble assez logique. Peut-être même n’était-il disponible que dans ce cabaret. Il est bien sûr réalisé en bois peint. Sa décoration est appliquée à l’aide d’un tampon. L’échelle de reproduction se situe autour du 1/60. Ces véhicules publicitaires constituent un thème de collection à part entière. Leurs concepteurs ont souvent usé de beaucoup de malice et d’imagination. D’ailleurs en poussant plus loin l’analyse, ce modèle marque la fin d’une période de modèles que je qualifierais de « poétiques ». Les modèles Erzgebirge et Plank dégagent beaucoup de charme.

Bientôt, avec l’évolution de la société et l’ambiance du Berlin des années 30, la poésie qui se dégage de ces jouets s’effacera au profit de modèles d’un réalisme froid à l’image des Märklin des années 30. Ce sont des reproductions très fidèles de véhicules que les enfants peuvent croiser tous les jours dans les rues et facilement identifier.

Ainsi une Horch ressemble à une Horch et la Mercedes de Caracciola est bien la même que celle qu’ils peuvent admirer en photo dans les magazines de propagande. Il est d’ailleurs significatif qu’Erzgebirge, avant de péricliter, s’essaiera à la reproduction fidèle de véhicules tels qu’une Hanomag ou une Opel. À l’image du monde qu’il reproduit, le jouet des années 30 oublie la poésie.

Dessine-moi un Kombi Volkswagen

Les passionnés de miniatures ont souvent des comportements étranges… il faut bien le reconnaître !

Volkswagen Kombi Modello
Volkswagen Kombi Modello

Ainsi, combien d’entre-eux, alors qu’ils flânaient dans les allées d’une fête foraine, un peu distraits par le bruit et les lumières, ne se sont-ils pas arrêtés, soudain à l’affût, devant l’échoppe d’un marchand de nougat et de barbe à papa pour convoiter à travers les baies vitrées du stand des petits camions remplis de bonbons multicolores. Le plaisir était d’autant plus grand qu’ils représentaient souvent des camions Berliet !… bonheur suprême.

Car disons-le tout net, le plaisir n’était pas dans la dégustation de ces infâmes sucreries mais dans le bonheur d’avoir déniché un objet insolite, qui trônerait fièrement dans la vitrine intitulée :  « jouets français divers » ! … et dans le fait de se dire fièrement qu’avec le temps, peu de ces camions garderait leur chargement d’origine.

Avec le recul, je m’aperçois que je m’étais peut être emballé un peu vite pour un vulgaire bout de plastique ! La passion rend aveugle ! …il me semble même que dans l’enthousiasme de la découverte, j’avais demandé à la vendeuse s’il existait plusieurs couleurs au niveau des carrosseries. S’il y avait eu des bonbons différents, nul doute que j’aurais fait les variantes ! Il est un fait que ces petits véhicules proviennent surtout des pays latins. Nous connaissons des Fiat 682 italiens et des camions de fabrication espagnole garnis de sucreries visibles à travers des parties de carrosserie réalisées en plastique transparent.

Lors d’un voyage en Suisse avec mon père nous étions tombés en arrêt devant un Saurer autocar des Postes Suisses en carton contenant les fameux chocolats suisses…et nous avouons que la passion de la collection a été plus grande que la gourmandise…30 ans après, le chocolat est toujours là… Nous avons découvert récemment un cabriolet de type américain, sans marque précise, au 1/43, en plastique transparent, datant des années 50, portant, gravé sous le châssis le nom de la firme Haribo. … malheureusement… les bonbons avaient été consommés !

Les miniatures ont été le support d’autres articles, qui comme les bonbons sont destinés aux enfants. Elles sont cependant moins communes. La firme Allemande Modello a utilisé comme support la reproduction d’un véhicule, en l’occurrence un Volkswagen Kombi, afin d’attirer les petits acheteurs de crayons de couleur. L’échelle de reproduction est légèrement supérieure à celle de Wiking. C’est une création totale.

Nul doute que l’instigateur de ce Volkswagen Kombi Modello fut influencé par la reproduction par Wiking pour Volkswagen de son Kombi. Moi qui suis un piètre dessinateur, j’aurais bien aimé être motivé dans mes efforts par la possession d’un tel objet. Je l’ai récupéré récemment, trop tard pour les cours de perfectionnement…..

roulotte Minialuxe

Le retour des gitans !

Je tenais à vous présenter, après l’épisode précédent le seul exemple connu à mes yeux, d’une reproduction de roulotte Minialuxe .

Le coffret de roulotte de gitans par Minialuxe
Le coffret de roulotte de gitans par Minialuxe

Ce coffret émane de Minialuxe. La première chose qui saute aux yeux est la mixité du coffret… le fabricant d’Oyonnax profite de la fabrication de sa roulotte pour aborder deux thèmes qui n’ont, mis à part la roulotte, aucun point commun.

Minialuxe a bien fait les choses. Le repas est en préparation comme on peut le voir sur le dessin ornant le couvercle du coffret. Comme il en a coutume, l’illustrateur a usé de tout son talent pour faire rêver les enfants.

Ceux-là devaient tout de même être un peu déçus lors de la découverte du contenu. Divers accessoires composent le coffret. Concernant le sujet qui nous intéresse, nous trouvons un trépied avec une marmite et deux personnages appartenant aux gens du voyage. Nous ne pouvons que dresser un étrange constat : la femme, élégante avec son foulard et son joli corsage dépasse d’une bonne tête, un homme vêtu d’un pantalon rapiécé ! Le fabricant a placé un cheval supplémentaire, il faut bien avouer que les deux haridelles tirant la roulotte n’ont pas l’air bien fringant ! Minialuxe ressortira plus tard, en coffret individuel, la roulotte de gitans. L’ensemble est alors placé sur un socle en carton illustré recouvert d’un rhodoïd transparent. On peut situer ce coffret, au début de la production Minialuxe. Le succès ne fut pas au rendez vous. voir la suite de cet articlehttp://autojauneblog.fr/2010/10/15/mon-pote-le-gitan/

Mon pote le gitan

Vous aurez sans doute reconnu le titre de la chanson de Jacques Verrières interprétée par Mouloudji puis par Barbara que j’ai eu envie de remettre à l’honneur.

La gitane et son enfant
La gitane et son enfant

Lors de mon dernier voyage outre-manche, alors que nos hommes politiques débattaient sur la situation des Roms, une question m’a taraudé. Il est un fait que les fabricants de jouets anglais, particulièrement ceux reproduisant des figurines, se sont intéressés depuis les années 30 à reproduire des caravanes hippomobiles de gitans.

Ainsi, Charbens, Morestone, Salco et Matchbox récemment ont inscrit à leurs catalogues des « gipsy caravan ». L’intitulé des boîtages est sans équivoque. La Salco en zamac reprend sur son pavillon des étoiles et un croissant de lune gravés, sans doute pour évoquer les nuits à la belle étoile. Celle de Charbens est également très typée.

Sur une version, le fabricant a fait figurer une corde à linge où sont accrochés des vêtements qui sèchent. Le tout moulé en plomb.

Les personnages composant le coffret, un gitan avec une femme serrant son bébé nous renvoient à l’image de la nativité. Les fabricants anglais ont toujours été inspirés par les images bibliques. Ils ont ainsi été nombreux à reproduire l’arche de Noé. La version de Morestone est assez caractéristique des caravanes de gitans croisées sur les routes de Grande-Bretagne : elle développe des formes généreuses, richement décorées de volutes de couleur verte. L’objet ne peut laisser insensible.

Si vos pas vous mènent au musée de la locomotion de Beaulieu, pas loin de Southampton, vous pourrez y contempler un superbe exemplaire. Tout cela confirme que le monde des gens du voyage est populaire chez nos voisins Anglo-saxons. Je m’interroge sur l’origine de cette tradition ? Est-ce la mobilité de ces gens qui fascine nos amis anglais ? Nous savons qu’ils ont une passion pour le caravaning, et ce depuis fort longtemps. Il n’est pas interdit de penser qu’ils sont des précurseurs en la matière. Le musée de Beaulieu présente d’ailleurs un exemplaire de caravane d’avant-guerre comme digne d’autant d’intérêt qu’un véhicule à essence. Cela démontre bien la vénération des anglais pour ce mode de vie.

Par contre, chez nous en France, aucun fabricant de figurines à ma connaissance n’a reproduit de roulotte de gitans. Ni CBG, Ni Aludo, ni Quiralu ni même Starlux, pour ne citer que les plus importants fabricants de figurines, n’ont inscrit à leurs catalogues ce genre d’article. Seul Minialuxe s’est laissé tenter. Pour beaucoup de Français, la vie en roulotte est avant tout synonyme de marginalité ou, au mieux de vie d’artiste. Ainsi en Allemagne les fabricants de jouets tels Märklin ou Siku ont reproduit des roulottes de cirque. …

J’avoue que ces reproductions anglaises, superbes, méritaient bien de petit coup de projecteur… Leur existence témoigne de l’acceptation des gitans et de la reconnaissance de leur particularité par la population. Je ne sais si ces jouets ont eu un réel succès mais, une chose est sûre, les collectionneurs anglais continuent à les apprécier énormément. (voir la suite)http://autojauneblog.fr/2010/10/17/roulotte-minialuxe/